Communiqué de presse Cérémonie de remise des prix 2018 | Venture

Communiqué de presse Cérémonie de remise des prix 2018

Date
People in a lecture room

Remise des prix >>venture>> 2018: fraises de plus longue conservation, drones volants contrôlés et câbles 1000 fois plus flexibles

Zurich, le 22.06.2018 – >>venture>>, le plus renommé des concours de start-up en Suisse récompensera les lauréats 2018 le 25 juin. La remise des prix aura lieu pour la première fois à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. André Kudelski, le nouveau président d’Innosuisse, présentera en tant qu’orateur principal un exposé sur le thème de l’entrepreneuriat et de l’innovation. Cette année, au total 372 personnes réparties entre 192 équipes ont participé à la 13e édition de >>venture>>: 109 idées d’entreprises et 83 projets de développement ont ainsi été déposés. Ces équipes d’excellence travaillent dans les domaines des techniques médicales, de la biotechnologie, de la pharmacologie, du matériel informatique et de la technologie alimentaire. Dans la semaine en cours la RTS, notre partenaire médias, propose un portrait des lauréats 2018 du concours de concepts d’affaires dans le cadre de l’émission « Le court du jour ». Du 18 au 22 juin, les téléspectateurs et le grand public auront la possibilité de voter pour leur équipe favorite parmi les 5 meilleurs projets.  L’équipe qui aura recueilli le plus de voix recevra le prix du public de SRF/RTS et >>venture>> doté d’un montant de CHF 10 000 supplémentaires.

« Les jeunes entrepreneurs à l’origine des idées d’entreprises et projets de développement me permettent d’envisager l’avenir avec confiance. Ils inventent par exemple nouvelles méthodes thérapeutiques pour soigner des maladies ou résolvent des problèmes de gaspillage de la nourriture ou nouvelles applications pour les drones volants – en bref, ils trouvent aujourd’hui des réponses aux questions de demain », explique Thomas Knecht, ancien directeur de McKinsey & Company Suisse et fondateur du concours. Pour les participant(e)s, la cérémonie de remise des prix >>venture>> du 25 juin signifie bien plus que la dotation globale de CHF 170 000: « Depuis 20 ans, nous améliorons sensiblement les chances de réussite de jeunes entrepreneurs en leur offrant des connaissances, un coaching et la possibilité d’élargir leur réseau», explique Thomas Knecht. « Lors de la remise des prix, tous les participants peuvent rencontrer personnellement des investisseurs et les meilleures équipes peuvent même se présenter à des groupes d’investisseurs. En plus de la dotation ordinaire, le prix du public SRF/RTS d’une valeur de CHF 10 000 sera décerné le 25 juin. Ce prix offre une meilleure visibilité aux start-up. Dans la semaine en cours (du 18 au 22 juin), les téléspectateurs et le grand public pourront sélectionner leur favorite parmi les 5 meilleures idées d’entreprises.

Un coup d’œil à la liste des participants et aux gagnants de l’édition 2018 de >>venture>> témoigne de la diversité du paysage suisse des start-up: les innovations viennent de diverses régions du pays et les équipes sont résolument internationales. Les participants sont issus des universités (50%), des écoles polytechniques fédérales (34%) et des hautes écoles spécialisées (9%).

Pour la cérémonie de remise des prix, un jury composé d’entrepreneurs, d’investisseurs, d’industriels et de représentants des hautes écoles a sélectionné les meilleurs projets pour la catégorie des idées d’entreprises et pour celle des projets de développement. « La qualité des meilleurs projets est très élevée », explique Thomas Knecht. « Départager les meilleures équipes parmi autant de bons projets constitue un véritable défi pour le jury. » Le classement des cinq meilleurs projets de développement et idées d’entreprises sera établi par des représentants d’entreprises suisses de renom qui se réuniront le 25 juin dans l’après-midi à l’EPFL, avant la remise des prix.

Le jury a sélectionné les Top 5 et Top 10 suivants des catégories idées d’entreprises et projets de développement pour >>venture>> 2018:

Top 5 des plans de développement

AgroSustain (Université de Lausanne, Agroscope)
AgroSustain développe des traitements biologiques efficaces pour prolonger la durée de conservation des légumes et des fruits infectés par des souches de champignons. Grâce à cet allongement de la durée de conservation, les produits d’AgroSustain permettent de réduire les déchets alimentaires et la consommation de plastique pour les emballages.

Araris (PSI)
Araris développe des conjugués anticorps-médicaments (ADC) pour les thérapies ciblées contre le cancer. La génération d’ADC avec les méthodes actuelles est complexe et coûteuse. De plus, les ADC présentent souvent une stabilité limitée et une efficacité suboptimale. L’équipe d’Araris peut transformer chaque anticorps natif en ADC avec des propriétés optimales sans l’ingénierie habituellement nécessaire.

EBA-Med (EPFL)
300 000 patients en Europe sont traités chaque année par des procédés opératoires manuels en raison d’une arythmie cardiaque. Pour les patients, ces traitements sont pesants, complexes et longs. La solution non invasive d’EBA-Med à base de faisceaux de protons permet de réaliser le même traitement en une seule séance et fait économiser aux hôpitaux les quatre cinquièmes du temps et les deux tiers des coûts.

INVOLI (EPFL)
Grâce à une intégration sûre des drones dans le trafic aérien, INVOLI permet d’éviter les collisions avec les avions et d’exploiter de nouvelles applications passionnantes (livraison par des drones, drones-taxis). Le système met à disposition des drones les données actuellement manquantes du trafic des vols à basse altitude en garantissant ainsi un espace aérien sûr utilisable collectivement.

nanoleq (EPF de Zurich)
nanoleq, un spin-off de l’EPF de Zurich, développe des câbles incassables, extensibles et pliables pour les applications critiques des techniques médicales, de la robotique et de l’électronique de divertissement.

Top 5 des idées d’entreprises

Artiria (EPFL)
ARTIRIA a développé un appareil médical assistant les chirurgiens neuroendovasculaires lors du traitement des patients victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Le système permet aux chirurgiens de naviguer rapidement et sûrement dans les artères cérébrales grâce à un micro-robot. Cet appareil améliore considérablement les résultats lors des interventions dans le cadre d’un AVC.

EmbryoSpin (EPFL)
EmbryoSpin est la première entreprise de hardware high-tech qui va proposer des instruments de résonance magnétique pour l’analyse d’embryons humains. L'objectif à long terme de l’équipe du projet est de commercialiser un appareil pour évaluer la santé et la viabilité d'embryons fécondés in vitro.

Microcaps (EPF de Zurich)
Microcaps a développé une méthode polyvalente pour la fabrication de microcapsules avec un contrôle précis des dimensions. Ainsi, les clients peuvent entièrement contrôler le comportement de telles capsules, utilisées par les secteurs pharmaceutique, des cosmétiques, de l’agrochimie et bien d’autres.

Rapid Graft (EPF de Zurich)
Les plaies ou les défauts de la peau peuvent entraîner des conséquences physiques et psychiques graves sur le patient. Souvent, ces plaies nécessitent une greffe cutanée. Rapid Graft développe un outil à l’aide duquel il est possible d’effectuer les greffes cutanées de manière bien plus simple et rapide qu’avec les techniques habituelles.

SwissProsthetics (ZHAW, Wyss Zurich)
SwissProsthetics propose une prothèse économique, modulable et robuste pour les enfants et adultes avec perte des membres supérieurs. Conçues pour être faciles à utiliser, les prothèses améliorent l’intégration sociale des utilisateurs ainsi que leur qualité de vie en leur permettant de participer à des activités de loisirs (p. ex. du vélo). Le projet profite des expériences d’un père et de sa fille, qui est née sans main gauche.

Top 6-Top 10 des plans de développement

AVAtronics (EPFL)
AVAtronics Noise Cancellation Technology est une solution hardware/software brevetée pour améliorer la réduction du bruit dans les casques, les appareils intelligents et les systèmes de communication.

CARU (EPF de Zurich)
CARU améliore l’intégration sociale, l’autonomie et la sécurité dans l’espace de vie. Le capteur intelligent est intégré à l’espace de vie de personnes âgées pour leur permettre des rapports plus efficaces avec le monde extérieur, aussi bien au quotidien que dans les cas d’urgence.

Clemedi (Université de Tübingen, allemagne)
Clemedi associe la génétique et les algorithmes d’apprentissage machine afin de trouver l’antibiotique adapté au traitement des patients respectifs.

Fixposition (EPF de Zurich)
Fixposition propose une navigation économique, extrêmement précise et d’une fiabilité inégalée. Elle constitue la clé qui permettra de rendre les véhicules autonomes accessibles au plus grand nombre.

Nanogence (EPFL)
Nanogence développe des additifs disruptifs, écologiques et sur mesure pour le secteur de la construction. Ils permettent des économies de coûts de plus de 40% et une réduction des émissions de carbone pouvant atteindre 50%.

Top 6- Top 10 des idées d’entreprises

MABsolute (Université de Bâle, EPF de Zurich)
Les anticorps possèdent un énorme potentiel pour le traitement de la maladie d’Alzheimer. L’équipe développe une plateforme technologique d’identification de tels anticorps, qui pourront ensuite être transformés en médicaments.

NanoLockin (Université de Fribourg, CH)
NanoLockin développe des appareils pour la détection et l’analyse de nanoparticules dans les produits de toutes sortes.

Popticlear (Université de Zurich)
Popticlear s’est fixé pour objectif de développer la prochaine génération de traitement du lupus érythémateux disséminé.

Sleepiz (EPF de Zurich)
Sleepiz utilise le développement de la technologie à ondes électromagnétiques, des capteurs multifonctions et de l’intelligence artificielle pour l’identification sans contact de biomarqueurs. Ceux-ci permettent le diagnostic clinique de troubles du sommeil dans un environnement domestique.

UNISERS (EPF de Zurich)
UNISERS commercialise des appareils d’analyse directe pour l’identification et la quantification de différentes impuretés dans l’eau ultra pure. La technologie réduit la densité de défauts dans l’industrie des semi-conducteurs et améliore la fiabilité et l’exploitation des puces fabriquées.